Pages

Follow by Email

Thursday, May 23, 2013

Un triste anniversaire

this is, as usually on Thursday, a translated post...  you can find the English one here
 
 
 Cette publication a été faite originalement en anglais le 19 mars 2013... alors il y maintenant plus d'un an...  mais c'est tout de même tout à fait représentatif de mes sentiments....
Ces fleurs sont les fleurs que j'avais envoyé au salon funéraire...   et je trouve que leur pureté représente bien ma tante.

Il y a un an, ma tante Carol est décédée… subitement! Elle avait 70 ans et elle était fabuleuse. Si je me rends à cet âge, j’espère être aussi heureuse, charmante et belle!

J’écris ce billet pour moi, parce que la plupart de mes lecteurs ne connaissent pas ma tante...

Je dois arrêter de repenser à comment j’étais fâchée contre moi à cette époque… il est temps de passer à autre chose! Je sais qu’elle m’a pardonné, alors pourquoi ne pas me pardonner?

Elle est décédée lorsqu’elle passait l’hiver en Floride avec mon oncle Guy. D’aussi loin que je me souvienne, ils passaient l’hiver là-bas. Ils partaient après le Nouvel An et revenaient fin-avril, début-mai. Ils étaient mariés depuis très longtemps. Ils étaient le |vieux" couple le plus joli et heureux que je connaisse, ils ont toujours été ensemble pour moi (52 ans, si je me souviens bien). Même si je ne les voyais pas souvent, je les appréciais beaucoup.

J’ai dit à ma tante Carol quelque part entre Noël et le jour de l’an, lors d’une rencontre non planifiée au centre d’achats, que j’essaierais d’aller la voir avant qu’elle ne parte en Floride. Malheureusement, je n’ai pas assez essayé… Après son départ, j’ai réalisé qu’il était trop tard et que je pourrais toujours y aller lorsqu’ils reviendraient au printemps. Mais c’était impossible. Elle n’est jamais revenue…

J’étais très fâchée contre moi, parce que je n’avais pas pris le temps d’aller la voir. Nous sommes tous si occupés que parfois, nous oublions ce qui compte vraiment! Nous oublions qu’il n’y aura pas toujours un lendemain ou un prochain printemps! Nous pensons être immortel et que rien ne changera jamais!
Alors voilà, Carol, ça vaut ce que ça vaut maintenant que tu n’es plus avec nous : je suis désolée de ne pas avoir pris le temps d’aller te voir. J’aurais tellement souhaité que tu puisses lire mon livre. Je suis certaine que tu l’aurais aimé! Tu étais l’une des trois raisons pour lesquelles je l’ai écrit en anglais (je voulais que tu puisses le lire. Je t’aime et tu me manques.



traduction de : 


love and peace,
nath
xox
www.thissavvylife.blogspot.com
http://www.nathaliebrisebois.com/
http://www.facebook.com/#!/profile.php?id=734016786
http://www.facebook.com/FanofLifeHappens
https://twitter.com/NathalieBriseb1
 

No comments:

Post a Comment